CIQ LE DÉFENDS - LA CADIÈRE D'AZUR (VAR)

Vent de renouveau sur les hauteurs de La Cadière.
Courrier à Mr le Maire 

Voir les commentaires

Published by TM -


Fort de notre expérience, nous mettons à votre disposition différents outils qui vous aideront à mettre en place ce concept.

Ces documents sont au format ***.pdf.

Pour les personnaliser, nous pouvons vous les envoyer au format ***.doc en nous faisant une demande à l'aide de ce formulaire.

 

  • Fiche "à boiter"

La communication est un élément très important de cette opération. Elle doit dissiper tous les malentendus et expliquer clairement les limites de chacun.

 

Nous mettons à votre disposition une fiche exemple que nous avons publiée et boitée dans nos quartiers. Vous pouvez la visualiser ici.

 

  • Dossier

Ce dossier reprend l'ensemble de ce site. Il vous aidera dans vos démarches avec les autorités et les élus. Imprimez-le, assemblez-le et confiez-le à vos interlocuteurs : ils pourront l'étudier à tête reposée.

A télécharger :

 

  • Signalétique

Le CIQ Le Défends fait réaliser ce panneau d'une dimension de 20cm par 15cm.


affichette Voisins Vigilants Le Puits des Oliviers


Il existe en version adhésif extra fort ou collé directement sur un support rigide. Nous pouvons vous mettre en relation avec notre fournisseur si vous habitez la région de La Cadière d'Azur / Saint Cyr sur mer. Contactez-nous ici.

 



Voir les commentaires

  • Tous les habitants d'un même quartier participent à leur sécurité en observant tous faits inhabituels. Les résidents sont vigilants pour tout ce qui se passe dans la rue et aux abords des quartiers : en aucun cas chez les particuliers !

 

Ainsi, une véritable chaine de renseignements se met en place avec à son sommet les Gendarmes.

 

  • Dès qu'ils ont connaissance d'un fait suspect, ils en informent le référent de confiance clairement identifié qui s'est porté volontaire pour cette tâche. Il analyse le fait et relaie l'information à la gendarmerie.

 

  • Les gendarmes ainsi renseignés gagnent un temps précieux et sont plus réactifs dans la résolution des enquêtes.

 

En occupant le terrain, les voisins vigilants gênent les repérages et préviennent les cambriolages par une remontée d'information organisée. Les gendarmes quant-à eux, n’hésitent pas à diffuser auprès de ces relais des messages de méthode et d’attention, ou des listes de véhicules recherchés. En définitive, il s'organise un échange bilatéral de renseignements.

voisinsvigilants

 

  • Le maire ou les habitants du quartier mettent en place une signalétique particulière qui a pour but d'indiquer clairement l'état d'esprit des habitants du quartier.

  • Panneau Jluc


Voir les commentaires

1. Le rôle des élus.

Le maire est la pierre angulaire du dispositif :

  • il valide ou non tout le concept pour sa commune,
  • il identifie, en liaison avec la gendarmerie, les zones propices à sa mise en place,
  • il organise les réunions publiques d'information, 
  • il finance éventuellement la signalétique particulière (panneaux, stickers, etc.) 
  • il participe à la communication et à la promotion de la démarche (bulletin municipal, association des maires, site internet de la commune, médias)

2. La population.

Elle doit être informée de la démarche et le concept doit être expliqué avec pédagogie pour éviter toute compréhension dévoyée (sentiment d'être épié, substitution à l'action des forces de sécurité etc.)

La population d'un quartier souhaitant souscrire à la démarche se choisit un référent.

 

 

3. Le référent.

Il est au centre du dispositif ; son rôle est essentiel. Il est le relais entre les habitants, le maire et la gendarmerie en faisant remonter rapidement ses informations. Il ne se substitue pas à l'intervention de la gendarmerie

C'est un volontaire, connus de tous. Il doit avoir le profil d'une personne sérieuse. La gendarmerie convoque le postulant pour "l'évaluer" à travers un entretien. A cette occasion, celle-ci en profitera également pour le former à sa mission et lui donner des conseils. "Un contrat" sous forme de guide du référent peut lui être soumis avec un engagement écrit et signé.


4. La gendarmerie.

  • Elle initie la démarche auprès des élus,
  • Elle l'explique à la population lors de réunions publiques,
  • Elle maintient les liens particuliers créés et fait des bilans réguliers avec le maire.

5. La police municipale.

Celle-ci est judicieusement associée au projet en liaison avec les élus (répartition des référents dans les quartiers, modalités de circulation des informations police municipale-gendarmerie etc.)

 

La chronologie de la mise en place de ce dispositif n'est pas figée. Elle peut différer d'une commune à l'autre.

Voir les commentaires

 

Ce dispositif a été mis place dans de nombreuses communes des (Alpes Maritimes, du Loir et Cher, d'Alsace). L'expérience incite l'établissement d'un protocole de participation citoyenne impliquant les représentants des forces de l'ordre, les autorités administratives et judiciaires.

 

 

Celui-ci vient établir les responsabilités de chacun et il s'inscrit totalement dans l'esprit de la loi énoncée supra. Il est établi pour une durée de 2 ans avec tacite reconduction. Il comprend une réunion par semestre entre les parties pour dresser le bilan de la participation citoyenne.

 

Les citoyens ont ainsi une grande lisibilité sur l'action de la gendarmerie et la police municipale.

 

Voir les commentaires

 

Le concept n'est pas nouveau : il nous vient des pays Anglos Saxons sous le nom de : Neighbourhood (traduction : voisins vigilants).

Il a été repris par les habitants d'un quartier de GRASSE (Alpes Maritimes) en 2008 qui étaient l'objet de cambriolages à répétition.

  la gaude-2bb5c

 

COUR-CHEVERNY (Loi et Cher) subit les mêmes troubles un peu plus tard. Les habitants se regroupent et s'organisent dans le même esprit avec la collaboration de la Compagnie de Gendarmerie de Blois. Le capitaine CAHUZAC participe à ce mouvement en mettant en place des référents.

voisins et police2-d9752

 

Quatre mois plus tard, il apparait nécessaire de préciser les responsabilités de chacun : c'est pourquoi un protocole de participation citoyenne est signé par le Préfet, le Procureur, le Maire et le Commandant de la Gendarmerie de BLOIS.

 

 

 


Voir les commentaires

 

  • créer un sentiment d’insécurité chez les personnes mal intentionnées, en les informant du dispositif. Cette information repose sur la mise en place de panneaux à l’entrée des lotissements et d’autocollants sur les boites aux lettres.
  • Augmenter l’efficacité de la gendarmerie en lui permettant d’intervenir plus rapidement. Il s’agit de signaler toute personne paraissant suspecte. Les gendarmes se déplaceront systématiquement pour effectuer un contrôle de la situation.
  • Informer les habitants, via les Présidents de CIQ, de tout sujet utile (mise en place de l’opération tranquillité vacances, conseils en matière de sécurité…) et permettre un échange d’informations.
  • Contribuer à créer des liens et de la solidarité entre les habitants.
  • Le maire et les habitants se sentent responsabilisés et acteurs de la sécurité.Gains de réactivité de la gendarmerie.

oeil2

Voir les commentaires

CIQ LE DÉFENDS - LA CADIÈRE D'AZUR (VAR)

Le Comité d'Intérêt de Quartier LE DÉFENDS a pour but la défense et la promotion du quartier, du cadre de vie et des intérêts généraux de ses habitants, la défense et le maintien des sites et de la qualité de vie, le respect d'un urbanisme à visage humain et ce par tous les moyens légaux, y compris judiciaires.

Hébergé par Overblog